Le Cthulhu de Québec en finale à Toronto

Le Cthulhu de Québec en finale à Toronto

1024 690 Ça goûte bon

Un texte de Gabrielle Gonthier, collaboratrice CGB

Le Cthulhu (se prononce Ktulu)… c’est quoi ça?! Dans la mythologie, c’est un démon. Mais à Québec, c’est un mélange entre un cocktail vachement original et une entrée bien fraîche.

C’est ce qu’a concocté Alex Vallières pour la finale provinciale du concours « meilleur César en ville » organisé par Mott’s Clamato. C’est donc Alex, accompagné de son Cthulhu, qui représentera fièrement le Québec à la grande finale pancanadienne qui se tiendra le 25 novembre prochain à Toronto.

Alex Vallières, directeur du restaurant Table à l’hôtel Pur de Québec.

L’homme derrière le cocktail est le directeur du restaurant Table à l’hôtel Pur de Québec. Pendant qu’il nous prépare sa version originale du Cthulhu, il nous raconte son histoire. La mixologie, ce n’est pas son métier, c’est sa passion. Il l’a appris par des essais/erreurs, des tests de goûts, des mélanges parfois douteux, mais toujours avec un grand plaisir, la clé du succès selon lui.

Qu’est-ce qu’il y a dans ce Cthulhu? De l’encre de seiche, une tapenade d’olives noires, de tomates séchées, de basilic et d’anchois, du Gin Ungava, de la sauce piquante Tabasco et du Clamato. Autour du verre, des épices italiennes, tomates séchées et sel noir de Chypre. Et pour terminer… Un tentacule de pieuvre! D’ailleurs, Alex nous confie le secret de sa tapenade à la belle couleur rougeâtre : c’est la recette de sa mère!

En lui demandant comment il en est venu à créer son cocktail, il raconte les hauts et les bas du processus de création. C’est au moment où sa conjointe (qui n’aime pas les olives ni les fruits de mer!) lui a dit, après plusieurs tentatives : « C’est vraiment le moins pire… » qu’il a finalisé sa recette. À un détail près : à la toute dernière minute, pendant le concours, il a abandonné un ingrédient qu’il ne voulait plus intégrer, décision qui lui aura peut-être valu la victoire de la finale provinciale.

Cthulhu, un mélange entre un cocktail vachement original et une entrée bien fraîche.

Un démon n’est pas parfait, ce n’est pas beau. Alex raconte : « Je n’ai jamais rencontré de démon, mais je l’imaginerais très mal avec les sourcils bien épilés et les cheveux bien plaqués ». Le choix de personnifier un démon sous forme de cocktail fût audacieux, mais clairement gagnant.

Moi qui n’avais jamais mangé de pieuvre, j’avoue que j’appréhendais de manger ce bidule à l’allure douteuse, mais intriguante. Quand je lui ai demandé la meilleure façon de le manger, il m’a répondu : « Tu le prends, et tu croques! ». C’était… DÉLICIEUX! La pieuvre est bouillie, puis braisée avant d’être refroidie. C’est le chef du restaurant, Maxime De Ladurantaye qui la prépare.

« Max m’a fait un chef d’œuvre (…). Je suis très fier de m’associer à lui », Alex Vallières.

Pour ma part, j’ai été fascinée par le visuel du cocktail, son goût et la qualité du tentacule. À mon avis, le seul bémol, c’est l’utilisation de produits québécois qui pourrait davantage être mise de l’avant, comme la sauce piquante.

En terminant, Alex nous lance, avec un grand sourire de fierté : « Tout ça est un immense rêve que je vis tous les jours ». Eh bien, je peux vous dire que pour moi aussi, ce démon s’est avéré un rêve pour les papilles gustatives! Alors dépêchez-vous d’aller vivre l’expérience, puisque le cocktail est disponible pour un temps limité seulement.

Prix du Cthulhu sans tentacule : 12 $ Avec tentacule : 21 $

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiée