La Mactre de Stimpson, la palourde du Québec

La Mactre de Stimpson, la palourde du Québec

826 1024 Ça goûte bon

Le Québec a une variété de palourde propre à son climat et ses eaux, elle s’appelle la mactre de Stimpson. La mactre est un mollusque très mystérieux pour bien des Québécois, car la quasi-totalité de sa pêche s’envole vers l’Asie. Selon Pêches et Océans Canada, ses ventes annuelles peuvent atteindre 60 millions de dollars. C’est beaucoup de nourriture fraîche qui quitte nos assiettes!

Son pied est très prisé par les chefs de restaurant à sushi au Japon, en Chine et en Corée du Sud. Le célèbre chef Jiro Ono, reconnu mondialement pour son restaurant Sukiyabashi Jiro, sert la mactre de Stimpson en sashimi. En Asie, la mactre de Stimpson est connue sous le nom de hokkigai.

Au Québec, la pêche à la mactre de Stimpson se fait principalement sur la Côte-Nord et les Îles-de-la-Madeleine. Il y a aussi quelques gisements dans le Bas-Saint-Laurent et la côte sud de la Gaspésie. Sa capture est limitée étant donné sa croissance lente et sédentaire. Dans le nord du Golfe du St-Laurent, il faut à la mactre plus de 15 ans pour atteindre une taille de 80 mm, soit la taille minimale de capture.

palourdeAu Québec, ce mollusque de la famille des palourdes est surtout consommé en chaudrée. Grâce à sa demande croissante, il y a de plus en plus de mactre de Stimpson en saumure sur les tablettes de poissonneries, et ce, un peu partout au Québec. La mactre est disponibles fraîche surtout là où elle est pêchée.

Les mactres de LA Renaissance des îles de la Madeleine viennent d’arrivée au kiosque des Pêcheries Raymond Desbois du Marché du Vieux-Port de Québec. Voici une recette de chaudrée de mactres «à la Gaspésienne» mettant en vedette le goût et la texture unique de notre palourde du Québec, la mactre de Stimpson.

 

Laisser une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiée